Démarche « zéro phyto » chez vous

 

Sur les surfaces imperméabilisées (goudron, pavés, etc.),  ils sont entraînés par la pluie vers le réseau pluvial, puis  se déversent dans les cours d’eau, les nappes phréatiques, et les polluent.  Au jardin potager ou d’agrément, les traitements répétés fragilisent les organismes vivants du sol et imprègnent les légumes ou fruits que nous consommons. Ces produits ne sont que partiellement dégradés dans les sols (ex : le glyphosate ou « Roundup » se transforme en AMPA, plus stable). Ces produits de dégradation n’en sont pas pour autant forcément moins toxiques. Toute la chaîne du vivant est touchée par la toxicité de ces produits. Cette contamination passive peut conduire à une accumulation de substances chimiques dans l’organisme des animaux et dans les nôtres …
La bonne santé de notre environnement est aussi la nôtre et celles de nos enfants qui sont particulièrement sensibles et jouent souvent sur le sol. Des techniques alternatives existent, telles que le désherbage thermique ou mécanique, le paillage au jardin, etc. pour évoluer dans le bon sens ! Un changement de regard est aussi nécessaire pour considérer différemment l’herbe dite « mauvaise » et pour comprendre qu’une surface « cramée au désherbant »  n’en est pas plus « propre » ou plus « belle » . Quoiqu’il en soit, la loi imposera tôt ou tard une interdiction de leurs usages non contrôlés, comme ce fut le cas pour l’amiante.

Comment s’engager à ne plus utiliser des produits phytosanitaires ?

Une association basée dans le Nord toulousain, « Coteaux 21 »,  propose maintenant aux citoyens du Sicoval l'opération « Zéro Phyto  » , et d'installer sur leur clôture ce logo représentant un  hérisson, pour populariser cette belle cause.
La charte du hérisson
Les foyers intéressés signent une charte les engageant à ne plus utiliser de pesticides dans leur jardin. Le Sicoval et la Commune n’épandent déjà plus de produits chimiques autour de votre habitation, ayant adoptés le « fauchage raisonné » pour la gestion des abords de voierie par exemple.  « Coteaux21 » vous propose un panonceau en ardoise avec un logo de hérisson à apposer sur votre clôture signifiant votre démarche.  L’association vous offre un livret sur les solutions alternatives pour vous aider dans cet engagement.
Pour plus de précisions contacter les sur www.coteaux21.org

Une réunion-débat en janvier-février

La programmation culturelle de la médiathèque Cabanac prévoit en début d'année une exposition et des conférences sur la thématique « jardins, biodiversité ». L’association viendra donc à Donneville présenter sa démarche en janvier-février pour les habitants du sud Sicoval (la date sera précisée plus tard). Elle proposera à cette occasion chartes et panonceaux.  


 Francis Carbonne,
adjoint urbanisme environnement agriculture